Abri d’auto temporaire et remisage des véhicules récréatifs habitables et de plaisance

Les feuilles tombent et le temps se refroidit. Bien que l’hiver ne soit pas encore à nos portes, vous serez sans doute tentés de préparer son arrivée. Ainsi, voici quelques rappels.

Abri d’auto temporaire

Depuis le 15 octobre, il vous est permis d’installer votre abri temporaire pour automobile. Avant de procéder, notez cependant que de nouvelles dispositions ont été apportées concernant les abris d’auto temporaires, les abris pour remisage et les tambours.

En effet, l’installation d’un abri doit respecter certains critères quant à son emplacement et à sa hauteur pour ne pas nuire aux opérations d’entretien hivernal. L’abri doit être installé dans une aire de stationnement ou un accès véhiculaire à une distance minimale de 1,5 mètre de la chaîne de rue, du trottoir ou de la chaussée.

Si vous habitez un coin de rue (pour un terrain d’angle), l’abri doit être installé dans une aire de stationnement ou un accès véhiculaire à une distance minimale de 4,5 mètres de la chaîne de rue, du trottoir ou de la chaussée de la rue lorsque l’abri est localisé à moins de 15 mètres de la rue transversale. S’il s’agit de votre situation, vérifiez au préalable avec un inspecteur ce qui est possible pour vous.

La hauteur maximale de l’abri est de 3,4 mètres calculée à partir du niveau du sol adjacent.

Pour plus de renseignements sur les changements apportés à la réglementation, consultez le Règlement n° 1200 de zonage et de lotissement de la Ville de Sherbrooke, plus précisément les articles 10.2.4, 10.2.5, 10.2.6, et 10.2.7.

Stationnement et remisage des véhicules récréatifs habitables et de plaisance

De nouvelles règles s’appliquent également au stationnement et au remisage des véhicules récréatifs habitables (roulottes, tentes-roulottes et autocaravanes) et de plaisance (embarcations nautiques avec ou sans moteur, motomarines, véhicules tout-terrain et motoneiges).

Ces véhicules :

  • Peuvent être stationnés et remisés devant un abri d’auto ou un garage. Le stationnement ou le remisage de ces véhicules devant le reste de la façade d’une résidence est interdit.
  • Doivent respecter une distance d’au moins 2 mètres d’une chaîne de rue, d’un trottoir, d’une piste cyclable ou de la chaussée.
  • Doivent être à une distance d’au moins 1 mètre des lignes d’un terrain.

Ainsi, seuls les véhicules récréatifs habitables et de plaisance d’une hauteur maximale de 2,8 mètres peuvent être stationnés ou remisés dans les cours et les marges avant d’une propriété, sans être devant la façade principale d’un bâtiment.

Quant aux véhicules récréatifs habitables et de plaisance de plus de 2,8 mètres de hauteur, ils doivent être immobilisés dans les cours latérales ou arrière ou dans les marges latérales ou arrière d’une propriété.

Certaines dispositions existent pour les terrains de plus de 3000 mètres carrés situés en zone rurale, pour les terrains à la dimension restreinte ou lorsque certaines distances ne peuvent pas être respectées. Consultez le règlement de zonage pour de plus amples renseignements. Les citoyens qui se retrouvent dans ces situations sont priés de communiquer avec un inspecteur de la Ville de Sherbrooke afin de déterminer quelles sont les options qui s’offrent à eux.