Analyse de la criminalité 2013

L’analyse des statistiques criminelles publiées par le Centre canadien de la statistique juridique (CCSJ) montre que la criminalité de violence a diminué de 6 % à Sherbrooke en 2013. Toutes les catégories d’infractions avec violence ont enregistré des diminutions de 2 % à 16 %, en plus d’obtenir des taux de résolution supérieurs à 80 %. Les voies de fait, les plaintes pour harcèlement criminel et les agressions sexuelles constituent les infractions dominantes dans cette catégorie.

En ce qui a trait à la criminalité dite acquisitive, la situation est également très positive, puisque la tendance se maintient à la baisse. En effet, les infractions à grands volumes, comme les vols de moins de 5000 $, les méfaits, les vols à l’étalage et les vols de véhicules à moteur, sont bien moins fréquentes qu’auparavant, ce qui entraîne une baisse générale des crimes contre la propriété. Les fraudes constituent probablement la catégorie d’infractions qui requièrent le plus de vigilance parce qu’elles sont non tangibles, parfois difficiles à circonscrire et profitent de la vulnérabilité des gens et de leur méconnaissance des technologies.

Considérant ces précisions apportées aux deux grandes catégories d’infractions, la criminalité générale a diminué de 5 % en 2013 par rapport à l’année 2012.

Enfin, l’indice de gravité de la criminalité publié depuis 2006 par le CCSJ montre que la Ville de Sherbrooke fait aussi bonne figure à cet égard. L’indice des crimes avec violence est passé de 52,11 en 2012 à 47,73 en 2013. L’indice des crimes sans violence est, quant à lui, passé de 63,74 en 2012 à 62,17 en 2013. Conséquemment, l’indice global de gravité de la criminalité est passé de 60,73 en 2012 à 58,40 en 2013. Depuis quelques années, on assiste à une diminution presque constante des indices de gravité des crimes à Sherbrooke. En effet, les infractions sont objectivement moins graves et plusieurs des motifs d’interventions policières sont de nature non criminelle. Bref, un bon bilan 2013 pour le Service de police de Sherbrooke.

Source : Service de police de Sherbrooke

Comments are closed here.