Omaterra, thème de la nouvelle moisaïque florale du parc du Frère-Théode

PAR: Guylaine
 
Publié le 24 mai 2011 dans Arts et culture | Habitation

La Section de l’arboriculture et de l’horticulture de la Division des parcs et des espaces verts de la Ville de Sherbrooke a choisi de représenter le visuel du spectacle Omaterra pour sa mosaïque florale située bien en vue au parc du Frère-Théode, soit à l’extrémité sud du pont Jacques-Cartier.

Cette décision réjouit grandement Destination Sherbrooke, qui produit le spectacle. « C’est comme si Omaterra avait reçu le don d’ubiquité! Non seulement la population et les touristes pourront-ils assister à l’une ou l’autre des 40 représentations dans le théâtre extérieur au centre-ville, mais ils pourront apprécier la belle représentation florale de ce produit récréotouristique phare qui positionne avantageusement la Ville de Sherbrooke sur l’échiquier touristique québécois. Il y a de quoi être fier du talent des gens d’ici et il est important de le dire haut et fort », souligne le directeur général de Destination Sherbrooke, M. Denis Bernier.

Matériaux vivants et inertes

Sur fond de paillis noir, la mosaïque du « grand spectacle de l’eau » est composée de près de 1 200 plants d’alternantheras jaunes et d’ageratum Blue Hawaï. On a aussi eu recours à certains accessoires, dont une pièce de plexiglas d’environ 6 pieds de diamètre, afin de représenter la bulle, ainsi qu’une trentaine de pièces métalliques circulaires pour illustrer le ciel étoilé.

Cette œuvre originale de 350 pieds carrés atteindra sa pleine maturité vers la mi-juin. « Les plants deviendront plus costauds et les fleurs bleues gagneront en intensité au cours des deux prochaines semaines », explique le contremaître de l’horticulture à la Section de l’arboriculture et de l’horticulture, M. Benoît Lemire.

À noter que le personnel des serres municipales planifie la conception des huit mosaïques estivales chaque automne afin de préparer les boutures des diverses plantes et fleurs qui seront utilisées le printemps suivant.

Les commentaires sont fermés.