Bernard Sévigny réclame le retour au tarif L pour les redistributeurs d’électricité

Président de l’Association des redistributeurs d’électricité du Québec (AREQ), le maire Bernard Sévigny demande formellement au nouveau gouvernement du Québec que les dix membres de cette association soient à nouveau assujettis au tarif L d’Hydro-Québec.

Cette résolution, bien étayée et approuvée par le conseil municipal, sera incessamment acheminée au premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, ainsi qu’au ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Pierre Arcand.

« Nos réseaux ne sont pas des consommateurs d’électricité comme les clients industriels, commerciaux ou institutionnels, mais bien des redistributeurs d’électricité destinée essentiellement au marché domestique », fait notamment valoir M. Sévigny.

Selon le document déposé au conseil, les membres de l’AREQ devront absorber des pertes annuelles de l’ordre de 12 M$, dont 2,5 M$ pour la Ville de Saguenay et 7,8 M$ pour la Ville de Sherbrooke.

« Cela représente plus de 30 % de notre marge bénéficiaire! », s’insurge Bernard Sévigny, qui souhaite trouver un terrain d’entente. « Afin de respecter la volonté du gouvernement d’aller chercher des revenus supplémentaires, nous sommes cependant prêts à considérer l’indexation du tarif L à l’augmentation du prix de l’énergie patrimoniale », dit-il.

Quel sera le résultat de cette nouvelle démarche? « Nos arguments sont béton et je ne vois pas comment le gouvernement du Québec pourrait ignorer une demande aussi légitime de nos réseaux, qui représentent la seule expertise en distribution d’électricité publique mis à part Hydro-Québec », estime le président de l’AREQ.

Un commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter