Bonne nouvelle pour la Ville de Sherbrooke, la CSST réduit son taux de cotisation et lui envoie un chèque de plus de 640 000 $

Les efforts consacrés à la prévention et à la bonne gestion des invalidités sont payants pour la Ville de Sherbrooke. Non seulement la Ville a-t-elle reçu un remboursement de la Commission de la santé et de la sécurité au travail du Québec (CSST) de 642 075 $, en janvier dernier, mais elle voit son taux de cotisation par tranche de 100 $ assurable passer de 1,57 $ à 1,37 $.

Selon le rapport déposé en séance régulière du conseil municipal, la Ville de Sherbrooke se situe au troisième rang des dix plus grandes villes du Québec, après les villes de Trois–Rivières (1,31 $) et de Québec (1,36 $). Qui plus est, le taux de cotisation de la Ville de Sherbrooke à la CSST baisse chaque année depuis 4 ans, passant successivement de 2 $ par tranche de 100 $ assurable, en 2012, à 1,72 $, en 2013, à 1,57 $, en 2014, pour atteindre cette année 1,37 $.

Cette baisse de taux est attribuable à la mise en œuvre de la Politique de santé et de sécurité au travail, adoptée par la Ville de Sherbrooke en décembre 2012, et aux efforts combinés des directions de service, des gestionnaires, des employés et des syndicats municipaux. Quant au remboursement de la CSST, le mérite revient à la bonne gestion des invalidités par le Service des ressources humaines.

Comments are closed here.