Chronique de la SPA de l’Estrie : votre chat est-il un bon voisin?

Puisque nous vivons en société, partagez sa vie avec un animal de compagnie signifie que celui-ci ne doit pas embêter le voisinage. Cette preuve de civisme ne s’applique pas qu’aux chiens, mais aussi aux chats.

Si votre félin attire les foudres des voisins, il est de votre devoir d’apporter des solutions concrètes afin de régler la situation problématique. Voici quelques conseils qui vous aideront à faire de votre chat un « bon voisin ».

Écoutez d’abord avec respect le point de vue de votre voisin s’il se plaint de nuisances causées par votre chat. Il est de son droit de refuser que votre félin s’aventure chez lui, surtout s’il cause des dégâts. Puis, veillez à corriger la ou les causes nuisant à son confort et à son bien-être. Voici quelques pistes.

  • Une première solution consiste à offrir à votre chat des sorties contrôlées en aménageant à l’extérieur un enclos ou une clôture. Rendez cet espace attrayant en y disposant des objets où votre chat pourra se percher, faire ses griffes, se cacher, faire la sieste ou observer les oiseaux.
  • Placez un carré de sable ou de tourbe pour l’inciter à y faire ses besoins.
  • Plantez de l’herbe à chat ou de la valériane, deux plantes dont il raffolera.
  • S’il a l’habitude de chasser les oiseaux fréquentant les mangeoires de vos voisins, installez une clochette à son collier; les oiseaux auront ainsi la chance de s’envoler lorsqu’ils entendront le son de la clochette.

La meilleure solution demeure bien sûr à amener petit à petit votre chat à vivre uniquement à l’intérieur. Voici comment procéder.

  • Réduisez de façon graduelle et constante ses sorties à l’extérieur jusqu’à leur élimination complète.
  • Parallèlement à ces sorties contrôlées, transformez votre intérieur en un environnement stimulant : installez un arbre à chat (ou toute autre plateforme surélevée) et un poteau à gratter.
  • Fournissez-lui des jouets stimulants (balles, sacs de papier ouverts, agace-chats ou autres) qui lui permettront d’interagir avec vous.
  • Offrez-lui de la verdure; blé, avoine, gazon, herbe à chat, thym, sauge et persil sont parmi ses préférées Semez l’une de ces herbes chaque mois pour assurer leur fraîcheur (des trousses sont disponibles dans les boutiques spécialisées).
  • Utilisez des produits homéopathiques ou composés de phéromones synthétiques afin de diminuer le stress ou l’anxiété que pourrait possiblement provoquer cette transition.

Découvrez plusieurs autres trucs dans le dépliant « Votre chat est-il un bon voisin? » disponible sur le site de la SPA de l’Estrie, dans la section Nos publications ou au bureau de votre municipalité.

Un commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Francis Beauchesne

Et oui, il n’y a pas seulement les chats qui dérange les citoyens, les ballades avec des chiens en cartier résidentielle aussi. J’ai toujours eu des chiens et comme tous bon citoyens mon chien reste chez nous quand je suis dehors avec lui lousse sinon il est attaché, mais sa deviens de plus en plus difficile de jouer avec nos petit compagnion a l’extérieur de chez sois car il y a un nombre croissant de la population et par se fait des ballades de chien de plus en plus fréquente, ce qui nuis grandement aux bonheur des citoyens qui veulent jouir de leur extérieur en paix avec leur chien sur leur propriété. Je résident sur le boulevard henri bourassa secteur rock-forest et depuis 1 ans, un trotoir a été ériger du coté opposé de chez moi, mais tous ceux qui ballade leur chien ne l’utilise pas et passe donc directement devant chez moi avec leur chien ce qui m’agasse aux plus haut point, car passant de mon coté aux lieu du coté du trotoir cela m’importume énormément car plusieurs voyant mon chien lousse avec moi sur le terrain arrete a la propriété avant la mienne et braille que je dois attaché mon chien, car eux on décidé de passé en avant de ma propriété avec le leur, un piéton seul passant de mon coté n’excite pas mon chien, pas plus qu’une autommobile ou un vélo, mais un chien… oui sa dérange. On devrait tous exigé une loi interdisant les ballades en cartier résidentiel avec des chiens. Ils y a de plus en plus de parc a chiens un peu partout, il y a pleins de parc, des piste de piéton et cyclable un peu partout pour balladé nos chiens sans passé devant des dizaines et des dizaines de maison avec d’autre chien qui… chaques fois aboie par la présence de ces dit chiens de passage. Certain cartier possede plus et d’autre moins de chiens mais, le probleme qui grandit commence a en devenir une plaie pour tous ceux et celles qui veulent jouer dehors avec leur chien. Ce n’est pas aux propriétaire d’allé jouer avec leur chien hors de chez eux pour donner une liberté a nos chien d’aller chercher la balles et la raporté, ce serais la responsabilité de ceux qui n’on pas cette espace d’aller a des endroits approprié pour cela sans brimer celle qu’un citoyen payeur de taxes pour cette espace, car, oui un grand terrain coute plus cher qu’un petit en taxes et c’est pour pouvoir en profité et non perdre ce privilege aux détriment d’un nouveaux arrivant dans le cartier qui décide de s’acheter un chien et de se promener dans le cartier en mettant en garde tous ceux qu’ils croise d’avoir leur chien attaché sur les propriété toute en marchant du coté de la rue opposé au trotoir en affirmant que c sont droit de passé ou ils veulent s’il le veulent. Cela souleve une autre problématique qui arrangerais bien des troubles si une rue possédant un trotoir réglementerais le dit piéton a s’en servir car, comme je constate depuis la création du trotoir dans ma rue, plus de gens passe du coté sans que de celui avec??? Expliquer moi sa? mais, reste que le point de plus en plus exaspérent reste les ballades des chiens en cartier résidentiel. Espérent que se fut un opinion enrichissante pour nos élus

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.