Création d’un 6e chantier de la Commission sherbrookoise des activités municipales

Devant l’important déficit actuariel que connaissent plusieurs villes québécoises quant aux régimes de retraite à prestations déterminées, le conseil municipal a décidé de lancer un nouveau chantier de la Commission sherbrookoise des activités municipales (CSAM).

La Ville de Sherbrooke aura  au total versé, à la fin de l’année 2013, un montant de 118 300 000 $ pour renflouer le déficit des caisses de retraite de ses employés. Pour y arriver, la Ville a dû contracter un emprunt de 74 100 000 $ au cours des dernières années. Une somme de 5 400 000 $ a été financée à même les surplus de l’année 2012. Enfin, 34 200 000 $ seront financés en 2013, alors que 4 600 000 $ sont déjà prévus dans les budgets courants de l’année.

« Il y a déjà deux ans que nous dénonçons cette situation. L’Ontario et le
Nouveau-Brunswick ont déjà légiféré sur ce sujet en procurant aux villes les outils nécessaires à la négociation d’aménagements avec leurs employés » explique Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke et président de ce chantier de la CSAM.

Outre M. Sévigny, ce chantier est composé de deux élus, soit M. Pierre Tardif, président des comités de retraite et M. Serge Paquin, président du comité exécutif, ainsi que de trois membres de la direction, soit M. Claude Périnet, directeur général adjoint, M. Alain Duval, directeur du Service des ressources humaines et M. François Poulette, directeur du Service des finances. Ce sixième chantier de la CSAM permettra à la Ville de Sherbrooke de mieux se préparer au dépôt du rapport du comité de travail présidé par M. Alban D’Amours qui doit être déposé le mois prochain, afin de soumettre des recommandations au gouvernement provincial par la suite.

En effet, le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire a évalué à 4,8 milliards de dollars la somme des déficits actuariels des caisses de retraite des employés municipaux au 31 décembre 2011, soit une augmentation de 55 % par rapport à 2010.

L’échéancier de ce sixième chantier de la CSAM est encore inconnu pour l’instant, puisqu’il est tributaire des recommandations qui seront émises par le rapport D’Amours.

Comments are closed here.