Dépôt du rapport annuel 2012-2013 « Vivre avec l’hiver »

Le Service de l’entretien et de la voirie de la Ville de Sherbrooke a déposé, hier soir, au conseil municipal, son rapport annuel de viabilité hivernale pour la saison 2012-2013, le troisième depuis l’adoption, en mars 2010, de la politique « Vivre avec l’hiver ».

Avec des précipitations de neige totalisant 221 cm, soit 73 cm sous la moyenne des 30 dernières années (294 cm), selon les données d’Environnement Canada, le service a pu réduire ses coûts de quelque 1,4 M$, sur un budget initial de 9 M$.

Cette économie est en effet principalement attribuable aux activités d’enlèvement de la neige, puisque seulement 91 038 m3 de neige a été transportée aux dépôts à neige municipaux, par rapport à 345 293 m3, en moyenne, pour les cinq années précédentes.

L’entretien des 1 030 km de rues et des 316 km de réseau piétonnier du territoire n’a cependant pas été sans défis. Le rapport fait état de phénomènes météorologiques particulièrement difficiles, en décembre 2012, ainsi qu’en janvier et en mars 2013 : une chute de neige de 22,5 cm suivie de 7 mm de pluie, en décembre, 13 mm de pluie sur un sol gelé, en janvier, et deux importantes précipitations de neige en décembre (28,9 cm) et en mars (27,9 cm).

PROJETS PILOTES

Le rapport dresse également le bilan de deux projets pilotes mis de l’avant en 2012-2013, le premier étant lié à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Comme prévu, à partir de la première chute de neige de 20 cm et plus, la Ville n’a déneigé qu’un trottoir sur deux dans les rues secondaires bordées de trottoirs des deux côtés. Par cette mesure, ce sont 17 km de trottoirs (sur un total de 260 km) où l’on n’aura pas eu à souffler la neige dans des camions pour la transporter vers les dépôts à neige municipaux. Étant donné le succès de ce projet, le conseil municipal a approuvé la poursuite de cette mesure.

L’autre projet pilote visait à mieux informer la population des conditions difficiles de déplacement et des opérations de déneigement, notamment par l’envoi de messages textes (SMS) sur les téléphones cellulaires. Cette façon de communiquer avec les citoyens n’a pas été concluante. En 2013-2014, la Ville privilégiera plutôt l’utilisation des médias sociaux, comme Facebook, Twitter et son blogue, facilement accessibles sur la page d’accueil de son site Web sherbrooke.ca. Une campagne de communication sera d’ailleurs mise de l’avant afin d’encourager la population à consulter ces médias.

Comments are closed here.