Hommage à celle qui a donné son nom au centre communautaire et culturel Françoise-Dunn

Faisant suite à la décision prise par le conseil municipal le 16 mars dernier, la Ville de Sherbrooke a tenu une cérémonie officielle pour souligner la désignation toponymique commémorative du centre communautaire et culturel Françoise–Dunn de l’arrondissement de Jacques–Cartier.

Réunissant des membres de la famille Dunn, des élus municipaux et de nombreux invités, l’événement a été l’occasion de dévoiler une plaque commémorative traçant les grandes lignes de la vie et de la carrière de celle qui fut la toute première femme à siéger au conseil municipal de Sherbrooke.

« En tant que maire de Sherbrooke, un maire entouré aujourd’hui de huit conseillères municipales, je suis très fier de cette initiative. Par ce toponyme, nous établissons un lien durable et hautement significatif avec une personnalité qui a incarné à merveille une période charnière de l’histoire de Sherbrooke », se réjouit le maire Bernard Sévigny.

Cet hommage à Françoise Dunn, qui fut la première et la seule femme à siéger au conseil municipal de Sherbrooke entre 1982 et 1990, fut bien sûr l’occasion d’évoquer plusieurs souvenirs. S’intéressant particulièrement au développement de la culture comme outil de développement du centre-ville, Mme Dunn a notamment exercé son influence pour l’adoption, en 1983, de la première politique culturelle municipale, faisant ainsi de Sherbrooke la toute première ville québécoise à se doter d’une telle politique.

Le nom de Françoise Dunn est également associé à la construction de la bibliothèque municipale Éva–Senécal, à l’acquisition de l’ancien palais de justice de Sherbrooke, où loge aujourd’hui l’hôtel de ville, ainsi qu’au « futur » Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke.

Membre du conseil municipal de Sherbrooke depuis 1998 et présidente du conseil d’arrondissement de Jacques–Cartier, Mme Chantal L’Espérance se réjouit de cette décision. « C’est tout un honneur pour les représentants et les représentantes de l’Arrondissement de Jacques–Cartier que ce lieu, qui nous est si cher, puisse perpétuer la mémoire de cette grande dame. Foisonnant d’activités, le centre communautaire et culturel Françoise–Dunn sied parfaitement à cette femme engagée qui a tant contribué au développement culturel de Sherbrooke. »

Texte de la plaque commémorative

 

À l’avant – John J. Dunn, Chantal L’Espérance, conseillère                             municipale, Peter Dunn. À l’arrière – John C. Dunn et Nina Dunn.

À l’avant – John J. Dunn, Chantal L’Espérance, conseillère municipale, Peter Dunn. À l’arrière – John C. Dunn et Nina Dunn.

 

Comments are closed here.