Interdiction de fumer dans certains lieux publics : la Ville de Sherbrooke prête à agir

Le conseil municipal a entériné les mesures qui seront mises en place par la Ville de Sherbrooke afin que celle-ci respecte les exigences des nouvelles dispositions de la Loi concernant la lutte contre le tabagisme. De l’affichage devra notamment être installé dans les lieux publics exploités par la Ville où il est désormais interdit de fumer ou de vapoter.

Depuis le 26 mai, cette interdiction de fumer est notamment en vigueur dans :

  • les aires de jeux extérieurs pour enfants ainsi que dans un rayon de 9 mètres de ces lieux;
  • les terrains sportifs et les terrains de jeux fréquentés par des mineurs, y compris les aires réservées aux spectateurs;
  • les terrains des camps de vacances, les patinoires et les piscines extérieures fréquentés par des mineurs;
  • les véhicules automobiles en présence d’un enfant de moins de 16 ans.

De plus, à compter du 26 novembre prochain, l’interdiction de fumer concernant certains  bâtiments municipaux sera élargie pour inclure un rayon de 9 mètres de toute porte, prise d’air ou fenêtre pouvant s’ouvrir communiquant avec l’un de ces lieux.

En vertu de la loi, en plus d’installer des affiches, la Ville a l’obligation de ne pas tolérer qu’une personne fume dans un lieu dont elle est propriétaire et où il est interdit de le faire. Ainsi, les contrevenants qui ne respectent pas la signalisation mise en place s’exposeront à une amende variant de 250 $ à 750 $ et, en cas de récidive, de 500 $ à 1500 $.

Des affiches seront installées dans les 88 parcs de Sherbrooke ainsi qu’aux abords de certains bâtiments municipaux. Pour quelques-uns des parcs, il sera complètement interdit d’y fumer étant donné la présence d’un grand nombre de zones d’interdiction, telle que des aires de jeux extérieurs pour enfants ou des terrains sportifs. Pour les autres parcs, les zones d’interdiction seront définies par les affiches.

Ces affiches, de même que l’achat et l’installation de nouveaux cendriers à une distance réglementaire des bâtiments municipaux, entraîneront une dépense évaluée à 60 000 $. Le surveillant ou le responsable des lieux ainsi que les agents du Service de police de Sherbrooke verront à ce que cette signalisation soit respectée.

Les agents du Service de police de Sherbrooke feront également respecter la loi dans les véhicules. Les organisateurs d’événements devront pour leur part faire respecter cette interdiction aux endroits où celle-ci s’appliquera. Des affiches temporaires seront notamment mises à leur disposition.

Aucun commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.