La Ville de Sherbrooke adopte la nouvelle convention collective de ses policiers

Réunis en séance publique le 19 décembre 2016, les élus municipaux ont approuvé la nouvelle convention collective régissant les policiers jusqu’au 31 décembre 2019.

Rappelons que cette convention était venue à échéance le 31 décembre 2014. Trente-huit (38) séances de négociation furent nécessaires pour conclure cet accord couvrant 241 salariés. Chaque partie était représentée par son négociateur respectif, Me Guy Bélanger de la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec, et M. Alain Thomas, chef de la Division des relations de travail au Service des ressources humaines de la Ville de Sherbrooke. Comme pour les autres groupes d’employés, cette convention d’une durée de cinq ans accorde des hausses salariales de 2 % par année, de même qu’un congé férié additionnel et l’ajustement à la hausse des primes de quart et de long service.

Comme les policiers de Sherbrooke touchaient une rémunération globale bien inférieure aux autres corps policiers du Québec (31e rang sur 32), un effort de rattrapage a aussi été réalisé à l’aide de concessions syndicales générant des économies de près de 2 % de la masse salariale. Ainsi, les policiers se rapprochent de la médiane provinciale, tout près de ceux de la Ville de Trois-Rivières.

« Avec le règlement de cette convention, les parties tournent la page sur des années plutôt difficiles au plan des relations de travail. Les deux parties ont négocié de bonne foi pour en arriver à cette entente. Nous espérons pouvoir maintenant compter sur un climat de travail serein, nécessaire à l’accomplissement du bon travail de nos policiers et de nos policières », a indiqué le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny.

Aucun commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.