La Ville de Sherbrooke est en processus d’amélioration continue

La Direction générale de la Ville de Sherbrooke a déposé un état de situation au conseil municipal relativement à la mise en place et au déploiement d’un processus d’amélioration continue, entré en vigueur à l’automne 2015. L’administration municipale, toujours à l’écoute de la population, a entrepris un grand chantier visant à revoir ses différents processus afin d’offrir aux citoyens et aux citoyennes de Sherbrooke des services de qualité à juste coût.

L’amélioration continue est une philosophie de gestion qui vise à remettre en question les façons de faire d’une organisation afin de créer une nouvelle culture qui amène des économies et une plus grande efficience. Pour y arriver, les gestionnaires de la Ville de Sherbrooke ont été initiés à une méthode éprouvée, le Lean Management. Cette méthode favorise les échanges et met les employés au cœur de la recherche de solutions simples.

Au cours des derniers mois, la Ville de Sherbrooke a formé et déployé une équipe composée d’employés permanents et à temps partiel dont le mandat est d’accompagner les services municipaux qui auront identifié des possibilités d’amélioration pour atteindre des objectifs clairs et réalistes.

« En quelques mois seulement, nos équipes se sont concentrées sur la reconstruction des trottoirs, sur le traitement des contrats immobiliers, sur la réparation des fuites d’aqueduc et d’égouts, sur le suivi et la gestion des équipements événementiels ainsi que sur le traitement des droits de mutation. Dans tous les cas, les résultats anticipés nous permettront de réduire des délais pour le plus grand bénéfice des citoyens », a expliqué M. Yves Vermette, directeur général de la Ville de Sherbrooke.

En 2015, environ 130 employés de la Ville de Sherbrooke ont été initiés au Lean Management et l’administration municipale  va poursuivre cet effort en 2016.

« Grâce à l’amélioration continue, nous avons maintenant une méthodologie et une équipe en place qui vont nous permettre de revoir nos processus dans les secteurs où nous pouvons et devons nous améliorer », a conclu M. Vermette.

Comments are closed here.