La Ville de Sherbrooke réclame une révision dans le dossier de la désignation de l’aéroport

Dans une lettre adressée à la ministre des Transports du Canada, l’honorable Lisa Raitt, et dont les membres du conseil municipal ont pris connaissance en comité plénier, le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny, demande une révision de la récente décision de Transport Canada de refuser d’ajouter l’aéroport de Sherbrooke à la liste des aéroports désignés de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA).

La Ville de Sherbrooke demande aussi à la ministre d’autoriser la modification de la liste actuelle des 89 aérodromes désignés afin d’y inclure l’aéroport de Sherbrooke.

Dans la lettre de quatre pages adressée à la ministre fédérale, le maire de Sherbrooke rappelle que le Règlement sur la désignation des aérodromes de l’ACSTA a été modifié en 2004 pour ajouter les aéroports de Red Deer (Alberta) et Rivière-rouge-Mont-Tremblant (Québec) et que, par conséquent, il est techniquement possible de modifier à nouveau la liste en 2013.

La Ville de Sherbrooke réitère que le développement de son aéroport ainsi que la conclusion d’une entente à long terme avec des transporteurs nationaux passent obligatoirement par une telle désignation permettant ainsi que les passagers soient déposés directement dans la zone sécurisée de l’aéroport Montréal-Trudeau.

« Nous faisons partie de la seule agglomération de 200 000 habitants et plus au Canada à ne pas avoir de services aériens commerciaux. Notre économie en souffre et la récente décision de Transport Canada pénalise notre communauté qui veut se donner les outils nécessaires et indispensables à son développement », a rappelé le maire de Sherbrooke en sollicitant une rencontre avec la ministre Raitt pour discuter des enjeux que représente la désignation de l’aéroport de Sherbrooke.

Comments are closed here.