La Ville de Sherbrooke s’adresse à Central Maine & Quebec Railway

La Ville de Sherbrooke demandera à l’entreprise Central Maine & Quebec Railway de cesser l’entreposage et la manipulation de wagons sur la voie d’évitement en parallèle des chemins de Venise et de la Rivière, dans l’arrondissement de Rock Forest–Saint-Élie–Deauville.

Le conseil municipal a pris cette décision en raison du bruit causé par le déplacement de wagons qui trouble la quiétude des citoyens du secteur et des risques associés au stationnement et à la manipulation de wagons ferroviaires en milieu urbain. Les résidents sont aussi inquiets de la présence ponctuelle de produits dangereux. De plus, ces wagons causent une pollution visuelle et une problématique de circulation.

L’utilisation de cette voie d’évitement par Central Maine & Quebec Railway remonte à plus d’un an, soit à la suite de l’acquisition de cette portion du chemin de fer qui appartenait auparavant à Montreal Maine & Atlantic.

Des rencontres ont eu lieu entre les autorités municipales et les dirigeants de l’entreprise au cours des derniers mois sans toutefois en arriver à des solutions assurant la quiétude et la sécurité des résidents du secteur.

La demande de cesser l’entreposage et la manipulation des wagons sur cette voie d’évitement sera acheminée à Central Maine & Quebec Railway dans les prochains jours.

Comments are closed here.