La Ville de Sherbrooke s’engage dans le Programme d’excellence en eau potable

La Ville de Sherbrooke s’engage dans un programme d’amélioration continue et d’optimisation de la qualité de son eau potable. Elle a signé un protocole d’entente afin d’entamer la première phase de la démarche du Programme d’excellence en eau potable volet traitement (PEXEP-T) de Réseau Environnement. La Ville rejoint ainsi 24 autres municipalités québécoises soucieuses d’améliorer leurs performances en matière d’eau potable et de protéger la santé publique.

Le PEXEP-T a été mis sur pied il y a 15 ans par Réseau Environnement. Il s’agit de la version québécoise du Partnership for Safe Water de l’American Water Works Association, le plus important réseau de professionnels de l’eau au monde, qui est une référence dans le domaine de l’eau potable en Amérique du Nord.

Le PEXEP-T s’adresse aux municipalités possédant des installations de traitement d’eau de surface, comme des lacs et des rivières. Il propose des outils d’optimisation qui accompagnent les municipalités vers la production d’une eau dont la qualité dépasse les normes établies par la réglementation. Le processus vise aussi l’augmentation du niveau de protection contre les contaminations microbiologiques.

Le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny, accueille avec enthousiasme cette démarche. « La qualité de l’eau potable est une fierté sherbrookoise. Il va donc de soi que la Ville souscrive à un programme permettant de dépasser les normes de qualité de l’eau établies et de renforcer les efforts déjà déployés par le Service des infrastructures urbaines de la Ville », a-t-il affirmé en conférence de presse.

« Je tiens à féliciter la Ville de Sherbrooke pour la démarche qu’elle entreprend et j’invite toutes les municipalités à emboîter le pas, a pour sa part déclaré le président-directeur général de Réseau Environnement, M. Jean Lacroix. Il est primordial pour une municipalité d’entretenir la confiance de ses citoyens envers la qualité de son eau potable. »

Le PEXEP-T offre de nombreux bénéfices à ses membres, dont une solution sur mesure et reconnue pour l’amélioration continue de la qualité de l’eau traitée, une optimisation des installations grâce à des procédures, à des manuels et à des logiciels éprouvés, à une implication active des employés, à des résultats validés par les pairs ainsi qu’à l’accès à une information de pointe par l’intermédiaire d’un réseau québécois et nord-américain. Au Québec, ce sont 25 municipalités et régies comprenant 41 stations de traitement desservant 4 millions de personnes qui participent au PEXEP-T.

La démarche du programme est constituée de quatre phases :

  1. L’engagement : la signature de l’entente par la municipalité adhérente.
  2. La mesure : la compilation de 12 mois consécutifs de données sur la qualité de l’eau.
  3. L’optimisation : une autoévaluation des procédés ainsi que l’établissement d’un plan d’actions détaillé; un rapport d’optimisation est ensuite soumis à un comité d’experts pour approbation. Les normes de qualité à rencontrer deviennent plus sévères.
  4. Le sommet : un processus d’optimisation très poussé et une analyse constante du fonctionnement de la station; des normes de qualité de l’eau extrêmement sévères s’appliquent.

Ce programme est mis en œuvre par Réseau Environnement, le plus important regroupement de spécialistes en environnement au Québec, représentant 2700 membres dont 250 municipalités. Existant depuis une cinquantaine d’années, le groupe a pour mission d’assurer, dans une perspective de développement durable, de promouvoir les bonnes pratiques et l’innovation en environnement. Pour en savoir plus sur ce regroupement : reseau-environnement.com.

Le maire de la Ville de Sherbrooke, monsieur Bernard Sévigny, et le président-directeur général de Réseau Environnement, monsieur Jean Lacroix, ont officiellement signé le protocole d’entente permettant d’entamer la première phase de la démarche du Programme d’excellence en eau potable volet traitement de Réseau Environnement.

Le maire de la Ville de Sherbrooke, monsieur Bernard Sévigny, et le président-directeur général de Réseau Environnement, monsieur Jean Lacroix, ont officiellement signé le protocole d’entente permettant d’entamer la première phase de la démarche du Programme d’excellence en eau potable volet traitement de Réseau Environnement.

Comments are closed here.