La Ville est maintenant munie d’un plan d’adaptation aux changements climatiques

La Ville de Sherbrooke est fière d’annoncer l’approbation de son plan d’adaptation aux changements climatiques par le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP). Ce faisant, Sherbrooke devient la deuxième ville québécoise, après Trois-Rivières, à posséder un tel plan.

Ce plan d’adaptation aux changements climatiques, qui couvre la période de 2013 à 2023, vise à prévenir et à limiter les risques et les impacts associés aux changements climatiques. Des épisodes de précipitations intenses, de sécheresse et de canicules plus fréquentes et étendues, des périodes de tempêtes de pluie, de neige ou de verglas plus fréquentes et plus intenses sont au nombre des risques établis pour le territoire de Sherbrooke.

Chacun de ces risques est assorti d’une série d’actions, 92 au total. Préventives ou correctives, ces interventions visent autant les infrastructures urbaines et municipales que les nombreux cours d’eau naturels qui traversent Sherbrooke. Ainsi, poursuivre la séparation des égouts combinés lors de réfections de rues, établir une politique de gestion écologique des eaux pluviales des toits plats et cartographier les îlots de chaleur et les lieux de rafraîchissement figurent parmi les actions prévues à ce plan.

Notons que ces interventions font appel à un travail concerté des services municipaux et que certaines d’entre elles sont déjà en cours ou ont été accomplies, comme le débranchement des gouttières du réseau pluvial, qui a fait l’objet d’une vaste campagne de sensibilisation entre les années 2007 et 2009. Le raccordement du réseau de distribution d’eau potable de l’arrondissement de Lennoxville au réseau existant de la Ville de Sherbrooke illustre aussi une intervention réalisée dans le cadre du plan d’adaptation aux changements climatiques.

Rappelons que la Ville de Sherbrooke a adhéré au programme Climat municipalités proposé par le MDDEFP. Ce faisant, elle a élaboré ce premier plan d’adaptation aux changements climatiques après avoir produit l’inventaire des gaz à effet de serre (GES) de sa communauté et un plan d’action visant la réduction des émissions de GES.

La Ville de Sherbrooke rappelle à la population que certains gestes sont à sa portée pour atténuer les impacts des changements climatiques, comme la végétalisation des berges et une saine gestion des eaux pluviales sur les propriétés. Au quotidien, enrayer la marche au ralenti et privilégier les transports durables et actifs sont pour leur part des moyens concrets pour réduire l’émission de GES et leurs conséquences sur les changements climatiques.

Comments are closed here.