La Ville reçoit les conclusions du forum sur le racisme

En cette Semaine d‘actions contre le racisme et comme suite au forum du même nom, le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny, a accueilli les membres de l’organisme Rencontre interculturelle des familles de l’Estrie (RIFE) à l’hôtel de ville pour échanger avec eux à propos de leurs préoccupations.

Une dizaine de personnes, dont Mme Magninin Koné, présidente du RIFE, ont présenté à M. Sévigny et à Mme Annie Godbout, conseillère municipale et présidente du comité des relations interculturelles et de la diversité (CRID), les conclusions et les recommandations résultant du forum sur le racisme.

Mme Godbout a souligné l’apport du RIFE dans la communauté, « d’autant plus remarquable que cette participation citoyenne est totalement fondée sur le bénévolat. »

En plus du forum, le RIFE a également organisé une exposition de photoreportages, en partenariat avec l’Université de Sherbrooke et le Centre de justice et foi de Montréal. L’activité se déroulera du 1er au 28 avril 2016, à la bibliothèque Éva-Senécal. Michèle Vatz-Laaroussi, porte-parole de l’exposition intitulée Québécoises, Musulmanes… et après?, s’est réjouie de ce partenariat et elle invite la population à la découvrir.

Le mieux vivre ensemble, approche prônée par la Ville, est également l’objectif principal des organismes du milieu, dont le RIFE, Actions interculturelles et le SAFRIE (Soutien aux familles réfugiées et immigrantes de l’Estrie) qui organisent aussi des activités dans le cadre de la Semaine d’actions contre le racisme.

La Politique d’accueil et d‘intégration des personnes immigrantes, le CRID, le microsite Jesuissherbrookois.ca, sont autant de moyens pour améliorer l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes. La Ville est aussi signataire de la Coalition canadienne des municipalités contre le racisme et la discrimination de l’UNESCO et membre du comité de vigilance et d’action pour l’harmonisation des relations interculturelles en Estrie.

« J’ose espérer qu’en unissant nos actions, nous pourrons faire de notre ville un endroit où chacun aura sa place comme citoyen à part entière. », a conclu Mme Godbout.

Comments are closed here.