Lancement du Grand Prix du livre 2016

La Ville de Sherbrooke est fière d’annoncer le lancement du 26e Grand Prix du livre. Ce concours bisannuel vise à primer les meilleures œuvres littéraires sherbrookoises.

Le Grand Prix du livre est divisé en deux volets : « création littéraire » récompensant l’excellence d’une œuvre de création littéraire intégrant les récits, les romans, les livres de poésies, de théâtre et de nouvelles, et « essai » soulignant l’excellence d’un ouvrage qui s’inscrit dans une perspective des sciences humaines, des sciences sociales ou les deux.

« Chaque remise du Grand Prix du livre est l’occasion de découvrir des œuvres inspirantes. C’est une fierté pour la Ville de Sherbrooke que de pouvoir ainsi récompenser ses auteurs », indique M. Pierre Tardif, président du comité de la culture.

Pour chacun des volets, trois prix d’une valeur respective de 4 000 $, 1 300 $ et 700 $ seront remis par un jury aux auteurs des œuvres qui se seront le plus démarquées. Pour y participer, les auteurs doivent faire parvenir leur dossier de candidature avant le 1er juillet 2016 à la Division de la culture de la Ville de Sherbrooke. Les détails sont disponibles à sherbrooke.ca/gpdl.

À propos du Grand Prix du livre

Les lauréats de l’an dernier sont M. Étienne Beaulieu (1er prix), M. Bruno Lemieux (2e prix) et Mme Lynda Dion (3e prix) pour le volet « création littéraire » et Mme Yvette Francoli (1er prix), M. Jacques Quintin (2e prix) et M. Claude Boucher (3e prix) pour le volet « essai ».

De gauche à droite - Michel Gosselin, président de l’Association des auteures et des auteurs de l’Estrie, Jacques Viens, vice-recteur adjoint à l’Université de Sherbrooke, Érika Tremblay-Roy, auteure et animatrice, et Pierre Tardif, conseiller municipal et président du comité de la culture de la Ville de Sherbrooke.

De gauche à droite – Michel Gosselin, président de l’Association des auteures et des auteurs de l’Estrie, Jacques Viens, vice-recteur adjoint à l’Université de Sherbrooke, Érika Tremblay-Roy, auteure et animatrice, et Pierre Tardif, conseiller municipal et président du comité de la culture de la Ville de Sherbrooke.

Comments are closed here.