Le lac des Nations fera l’objet d’une surveillance accrue

La Ville de Sherbrooke, la Direction de la santé publique de l’Estrie et l’École de ski nautique Jean-Perrault de Sherbrooke vont amorcer conjointement une série de mesures visant à préserver la qualité de l’eau du lac des Nations.

Depuis plusieurs années déjà, la plage du parc Lucien-Blanchard fait l’objet d’une surveillance de la qualité de l’eau par des prises régulières d’échantillons. À maintes occasions, la plage a été fermée, soit en raison de la cote obtenue lors d’échantillonnages ou par prévention à la suite de fortes pluies. À compter de l’été 2016, les mêmes mesures seront applicables au lac des Nations.

À quelques reprises, en 2014 et en 2015, des échantillons prélevés dans le lac des Nations et à ses deux extrémités ont révélé la présence de coliformes fécaux ou d’Escherichia coli en quantité suffisante pour interdire la tenue d’activités sportives comme le ski nautique sur le lac si les mêmes dispositions que celles de la plage Lucien-Blanchard avaient existées. Devant cet état de fait, la Ville de Sherbrooke et la Direction de la santé publique, conformément à des recommandations du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), annoncent :

  • Que des stations d’échantillonnage seront ajoutées pour assurer un meilleur suivi de la qualité de l’eau.
  • Que des échantillons seront prélevés du lundi au jeudi pendant tout l’été.
  • Que la procédure de fermeture préventive de la plage Lucien-Blanchard en raison de fortes pluies sera aussi appliquée au lac des Nations.
  • Que les activités de ski nautique seront suspendues lorsque les résultats des analyses excèderont les critères interdisant les activités de contacts primaires comme la baignade ou le ski nautique.

Parmi les autres actions entreprises pour améliorer la qualité de l’eau du lac des Nations, la Ville de Sherbrooke collectera davantage de données sur les ouvrages de surverse situés à proximité. Elle poursuivra également la recherche et la correction des raccordements illicites d’égouts dans le secteur ainsi que ses opérations de contrôle de la présence des oiseaux aquatiques (effarouchement avec des chiens, filets en rive et sur les quais, revégétalisation des rives, etc.).

La Direction de la santé publique de l’Estrie et le MDDELCC, de leur côté, appuient les mesures annoncées.

Enfin, les dirigeants de l’École de ski nautique Jean-Perrault de Sherbrooke, bien qu’ils puissent possiblement perdre des journées d’activités au cours de l’été 2016, comprennent la situation.

Aucun commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.