Le Service de la planification urbaine et du développement durable dépose deux bilans fort positifs pour 2016

Le conseil municipal de la Ville de Sherbrooke a entériné deux bilans 2016 déposés par son Service de la planification urbaine et du développement durable. Tandis que le premier fait état des actions réalisées par la patrouille verte, le second concerne le dépistage de l’herbe à poux sur le territoire sherbrookois.

Les activités de la patrouille verte

La patrouille verte de la Ville de Sherbrooke a le rôle d’informer et de sensibiliser les citoyens ainsi que de veiller au respect de la réglementation municipale en lien avec l’environnement.

En 2016, la patrouille verte a réalisé plus de 11 400 interventions sur les sujets suivants : les pesticides, l’entretien écologique de la pelouse, la protection et la remise à l’état naturel des bandes riveraines, le contrôle des espèces aquatiques envahissantes, l’utilisation extérieure de l’eau potable, le bon tri des matières résiduelles et les résidus encombrants.

Après avoir pris connaissance du bilan 2016 de la patrouille verte, le conseil municipal s’est engagé à maintenir les mêmes mandats en 2017, soit de continuer à miser sur le contact direct avec les citoyens, tout en privilégiant les médias sociaux, ainsi qu’à embaucher des étudiants qui traiteront uniquement des interventions sur l’utilisation de l’eau potable.

Le contrôle de l’herbe à poux

L’herbe à poux, entre la fin juillet et la mi-octobre, est en grande partie responsable de la rhinite allergique saisonnière, communément appelée rhume des foins. De récentes données révèlent qu’environ 11 100 personnes seraient touchées par le pollen de l’herbe à poux à Sherbrooke.

Depuis 1997, la Ville de Sherbrooke déploie des efforts pour contrôler cette plante par des activités de dépistage et de coupe. Au cours de l’été 2016, ce sont 272 km de route qui ont été parcourus pour dépister l’herbe à poux, majoritairement dans les secteurs ruraux de la municipalité. Pour montrer son engagement dans cette lutte, la Ville de Sherbrooke a adhéré à la Campagne provinciale d’arrachage d’herbe à poux mise en place par l’Association pulmonaire du Québec (APQ) et s’est engagée à mener des activités de contrôle.

Le conseil municipal a autorisé la Section de la préservation de l’environnement à déposer une demande de financement pour élaborer un plan de contrôle des pollens allergènes. Cette subvention permettra par ailleurs de concevoir des outils de sensibilisation et de développer des partenariats avec les grandes institutions pour une action concertée de lutte contre l’herbe à poux.

« En donnant à son Service de la planification urbaine et du développement durable tous les outils pour bien faire son travail, la Ville de Sherbrooke prouve encore une fois qu’elle a à cœur la poursuite de ses efforts pour offrir une meilleure qualité de vie à ses citoyens », affirme Christine Ouellet, présidente du comité de l’environnement.

Aucun commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.