Le taux de criminalité en baisse de 3 % à Sherbrooke

Le Service de police de la Ville de Sherbrooke (SPS) a déposé une analyse de la criminalité pour l’année 2014 lors de la séance du conseil municipal. Cette analyse des statistiques criminelles, publiée par le Centre canadien de la statistique juridique (CCSJ), montre une diminution de la criminalité générale de 3 % en 2014, par rapport à l’année précédente.

Le rapport indique une diminution importante de certains types de crimes contre la propriété comme les introductions par effraction (33 %), les vols dans les véhicules moteurs (24 %) et les fraudes (15 %).

Par ailleurs, le SPS a enregistré une augmentation des crimes violents sur son territoire de l’ordre de 5 % en 2014, par rapport à 2013. Cette augmentation concerne principalement les tentatives de meurtres, les incitations à des contacts sexuels et les leurres d’enfants au moyen d’un ordinateur. Il est à noter également que le nombre d’incendies d’origine criminelle a également connu une hausse en 2014.

Enfin, il est important de mentionner que la mesure des crimes déclarés à la police ne tient aucunement compte de toutes les interventions et des activités policières qui ne peuvent pas être répertoriées comme des infractions proprement dites, mais qui mobilisent de façon importante plusieurs ressources du SPS. À ce sujet, nommons les accidents de la route, les disparitions, les tentatives de suicide, les interventions auprès des personnes dont l’état mental est perturbé, la vérification des établissements licenciés, etc. Toutes ces activités policières requièrent des interventions, des enquêtes et des vérifications de toutes sortes, mais ne peuvent pas être comptabilisées comme des infractions criminelles.

Au cours des deux dernières années, le SPS a enregistré un total de 1 353 événements reliés à un état mental perturbé. En moyenne, le temps quotidien estimé consacré à ces interventions est d’environ sept heures. Le SPS a traité 45 464 cartes d’appels et a tenu 7 422 activités policières en 2014.

Comments are closed here.