Le vérificateur général de la Ville de Sherbrooke dépose son rapport

À la suite du dépôt de son Rapport annuel 2012 à la séance du conseil municipal de lundi soir, le vérificateur général de la Ville de Sherbrooke, M. Claude Cournoyer, s’est déclaré satisfait de la fidélité des états financiers consolidés 2012 de la Ville et de ses organismes dont il est le vérificateur depuis juillet 2010, et ce, pour un mandat d’une durée de sept ans.

Gestion des lésions professionnelles

Un des mandats du vérificateur général portait sur la gestion des lésions professionnelles. M. Cournoyer remarque que des économies de coût importantes sont possibles avec une gestion plus rigoureuse des demandes de partage de coûts. Ainsi, des demandes de partage de coûts auraient dû être faites et auraient pu se traduire par une réduction de coûts de 661 000 $ pour les années 2008 et 2009. Pour l’année 2010, une économie potentielle de 106 000 $ est encore possible en produisant des demandes de partage de coûts avant le 31 décembre 2013. De plus, le vérificateur général constate un certain laxisme dans le suivi des recommandations qu’il avait formulées en 2010 relativement à l’utilisation de l’assignation temporaire lors de lésions professionnelles. Il avait évalué un potentiel de réduction de coûts récurrent de 150 000 $ à 200 000 $ par année en adoptant les pratiques des meilleurs à ce chapitre. D’ailleurs, des changements seront apportés dans le processus de suivi des recommandations du vérificateur général par la Direction générale afin d’accélérer, en autre, leurs mises en application.

Programme triennal d’immobilisations PTI

Un autre mandat du vérificateur a porté sur les PTI de la Ville. Le vérificateur général a fait le constat que la Ville de Sherbrooke ne satisfait pas aux exigences de la Loi sur les cités et villes en ne faisant pas adopter par le conseil un PTI au plus tard le 31 décembre de chaque année. La Direction générale mentionne que la situation sera en règle en décembre 2013.

Gestion des piscines et des plages

Le vérificateur général constate l’existence de mesures et de contrôles garantissant la qualité de l’eau des piscines publiques, des jeux d’eau et des deux plages de la Ville. Toutefois, une meilleure planification est requise. De plus, deux sites ne permettaient pas d’offrir un service de qualité approprié compte tenu de l’état vétuste de leur bâtiment. La direction a réagi avec célérité et nous nous déclarons satisfaits des progrès effectués durant la dernière année.

Autres observations

Le vérificateur général constate qu’un processus d’évaluation du personnel cadre existe dans quelques services, toutefois il n’est pas appliqué dans tous les services de la ville. La Direction générale nous mentionne qu’elle entend mettre en place un nouveau processus d’évaluation de la contribution de l’ensemble du personnel cadre en 2014.

Finalement, le vérificateur général s’interroge sur le calendrier budgétaire relativement aux travaux de réfections majeures des infrastructures routières et souterraines d’aqueduc et d’égouts. Ces travaux s’effectuent à l’intérieur d’une période restreinte (avril à octobre). Le processus actuel entraîne des difficultés non négligeables et engendre des coûts plus élevés selon les fonctionnaires rencontrés. Par conséquent, le vérificateur général salue et endosse l’initiative du directeur général qui a comme objectif de finaliser la majorité du budget d’immobilisations de 2015 au printemps 2014.

Ce Rapport annuel 2012 est disponible sur le site Web de la Ville de Sherbrooke au sherbrooke.ca, dans la section « Mairie », dans la sous-section « Vérificateur général ».

Comments are closed here.