Les directeurs de police du Québec et les membres de leur état-major réunis à Sherbrooke

Sherbrooke a accueilli 250 personnes lors du 18e colloque de l’Association des directeurs de police du Québec. Sous le thème Le travail policier, un enjeu complexe et évolutif, 139 membres-directeurs des différents services policiers de la province, incluant la Sûreté du Québec, la GRC et le SPVM ainsi que plusieurs exposants, ont échangé sur divers sujets tels que la cybercriminalité, la santé mentale et la légalisation de la marijuana.

Orchestré par le comité organisateur du Service de police de la Ville de Sherbrooke, le colloque fut un moment favorable à l’apprentissage, à l’échange et à la réflexion entre les différents services de police. Des experts et des témoins de situations dramatiques sont venus partager leurs connaissances et expériences et ont ensuite échangé avec les participants dans le but commun d’améliorer la sécurité des citoyens du Québec. Le lieutenant-colonel Drouaud, de France, était notamment présent pour discuter de la stratégie de déploiement des forces policières lors de la tragédie de Charlie Hebdo à Paris. Le projet pilote Kanak a été présenté. Kanak est un chien de soutien qui vient en aide aux jeunes victimes d’abus physiques et sexuels lors des étapes du processus judiciaire.

En ouverture du colloque, une vidéo racontant l’histoire du Service de police de Sherbrooke à partir d’archives fut projetée et a suscité un intérêt certain chez les participants.

« Chaque année, ce colloque permet de belles rencontres, favorise la discussion et l’uniformisation de nos pratiques. Les différents services de police du Québec partagent les mêmes problématiques et en échangeant sur différents sujets, cela nous permet de voir comment nos collègues ont procédé dans diverses situations et de prendre des décisions pour travailler tous dans le même sens », affirme Guylaine Perron, capitaine à la Division de la sécurité des milieux du Service de police de Sherbrooke.

Rappelons que la campagne On se fait signe s’est vue décerner deux prix (Ovation municipale 2016 dans la catégorie sécurité publique et Plume d’or de l’Association des communicateurs municipaux du Québec (ACMQ).

Aucun commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.