Les élus de la région se mobilisent et réclament la désignation de l’Aéroport de Sherbrooke

Déterminés à obtenir de Transports Canada l’ajout de l’Aéroport de Sherbrooke à la liste des aéroports désignés par l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA), les élus de huit municipalités régionales de comtés (MRC) de la région ont pris part à une vaste mobilisation, cet après-midi, au Grand Times Hôtel de Sherbrooke.

« Parmi les 19 agglomérations canadiennes de plus de 200 000 habitants, Sherbrooke est la seule à ne pas être desservie par les lignes aériennes nationales! », a souligné le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny, en s’adressant aux préfets et aux maires.

« L’absence d’un lien aérien commercial vers les grands centres économiques canadiens est un frein aux efforts de développement économique de notre région », a-t-il poursuivi, avant de céder la parole à Mmes Nicole Robert et Colette Roy-Laroche, respectivement préfet de la MRC du Haut-Saint-François et mairesse de Lac-Mégantic.

« Une infrastructure aéroportuaire fonctionnelle est indispensable au développement de notre région et de nos villes et l’Aéroport de Sherbrooke est le mieux situé pour desservir la vaste région du sud du Québec », a notamment mentionné Nicole Robert.

Par la suite, la mairesse de Lac-Mégantic a aussi livré un vibrant plaidoyer en faveur de la désignation de l’Aéroport de Sherbrooke. « Après la tragédie que nous avons connue, l’aéroport devient plus que jamais un outil indispensable pour le développement et la relance de Lac-Mégantic », a déclaré Mme Roy-Laroche. « Il faut agir rapidement, si nous ne voulons pas compromettre l’avenir de nos jeunes en région », a-t-elle ajouté.

L’activité de mobilisation s’est conclue par la signature d’une lettre adressée à la ministre canadienne des Transports, l’honorable Lisa Raitt, par les élus des MRC de Sherbrooke, de Coaticook, du Haut-Saint-François, du Val-Saint-François, du Granit, des Sources, de Memphrémagog et des Appalaches.

Une vaste mobilisation

Au cours des derniers mois, la Ville de Sherbrooke a également obtenu l’appui des 145 chambres de commerce membres de la Fédération des chambres de commerce du Québec ainsi que celui d’une trentaine de personnalités et de représentants de grandes entreprises et d’institutions locales et régionales.

La désignation

Rappelons que la désignation permet le déploiement de services de contrôle des passagers et des bagages dans les aéroports offrant un service aérien commercial. Ce service de contrôle autorise ensuite les transporteurs aériens à procéder au débarquement de leurs passagers directement dans la zone sécurisée de l’aéroport de destination, leur évitant ainsi d’importants délais.

L’ACSTA compte actuellement 89 aéroports désignés et soutient qu’elle ne peut apporter de changement à cette liste. Or, le Règlement sur la désignation des aérodromes de l’ACSTA a été modifié le 23 décembre 2004 sous la recommandation de Transports Canada, afin de retrancher de la liste les aéroports de La Grande-3 et de La Grande-4 et d’ajouter ceux de Red Deer, en Alberta, et de Rivière-Rouge – Mont-Tremblant, au Québec.

Comments are closed here.