Les stations d’épuration de Sherbrooke obtiennent d’excellents résultats

Un bilan adopté par les élus lors de la dernière séance du conseil municipal montre d’excellents résultats en ce qui concerne le traitement des eaux usées dans les cinq stations d’épuration de la Ville de Sherbrooke en 2012.

Chaque année, la Ville de Sherbrooke doit effectuer le suivi des ouvrages municipaux d’assainissement des eaux, communément appelé SOMAE, tel qu’exigé par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT).

En 2012, le MAMROT a accordé, pour le respect des exigences d’épuration, une excellente note de 100 pour cent à l’ensemble des cinq stations d’épuration détenues et exploitées par la Ville de Sherbrooke, soit les stations de Deauville, de Rock Forest, de Sherbrooke, de Bromptonville et de Saint-Élie-d’Orford.

En ce qui a trait aux rejets dans les rivières Magog et Saint-François, les résultats sont également très bons, malgré quelques débordements ponctuels en réseau au-delà des critères, à de rares endroits et de très courte durée. Quatre des cinq stations d’épuration ont reçu une note parfaite à ce chapitre, tandis que la station de Sherbrooke a obtenu une note de 99 pour cent.

Depuis 2002, la Ville de Sherbrooke a investi plus de 16 M$ pour améliorer la capacité de traitement de ses stations d’épuration et pour réduire le nombre de surverses. « Les efforts en ce sens ont clairement porté leurs fruits. Ils se poursuivront au cours des prochaines années », a indiqué le président du comité de l’environnement de la Ville de Sherbrooke, M. Serge Forest, qui prenait part à sa dernière séance à titre de conseiller municipal.

Comments are closed here.