L’utilisation de bollards se poursuit en 2016 – Un moyen simple et efficace de réduire la vitesse

L’utilisation de bollards flexibles a un effet positif sur la réduction de la vitesse selon les résultats du projet pilote présentés aux élus municipaux, lundi soir, en atelier public.

C’est à la demande du comité de sécurité publique que le Service des infrastructures urbaines et de l’environnement a expérimenté l’efficacité de ce nouvel outil modérateur de la vitesse. Les bollards ont été utilisés dans des endroits ciblés, soit près d’une vingtaine de tronçons de rue différents.

Les études réalisées à l’été 2015 ont permis de connaître les effets de ces aménagements sur les comportements des automobilistes. Les responsables du projet ont constaté que la réduction de vitesse est plus appréciable dans les rues où la vitesse pratiquée est plus élevée.

À la lumière de ces informations, le projet sera remis de l’avant en 2016. Les bollards seront utilisés dans les rues locales ou collectrices comportant une seule voie dans les deux sens, où la vitesse mesurée se trouve entre 55 et 65 km/h et où la limite permise est de 50 km/h. Les aménagements seront installés en période estivale, soit de mai à novembre.

L’utilité et l’efficacité des bollards seront réévaluées périodiquement.

bollards

Comments are closed here.