Mise sur pied d’un comité contre les graffitis

Le phénomène des graffitis et des tags est de plus en plus présent sur le territoire sherbrookois, la Ville a donc décidé de s’attaquer au problème. Un comité contre les graffitis a donc été créé et il sera présidé par la conseillère municipale, Madame Chantal L’Espérance.

Cette dernière a d’ailleurs fait part de son désir de s’inspirer de ce qui se faisait de bien ailleurs au Québec, l’exemple de Gatineau a d’ailleurs été mentionné. Dans ce cas précis, des murs ont été mis à la disposition des graffiteurs qui peuvent ainsi pratiquer leur art en toute légalité.

La Ville de Sherbrooke fera également des efforts pour faire disparaître les graffitis et tags indésirables des nombreux bâtiments municipaux.

Souvent associés au crime et créant un sentiment d’insécurité au sein de la population, les graffitis et tags illégaux réalisés sur le territoire sherbrookois entraînent annuellement des coûts dépassant les 100 000 $ aux contribuables sherbrookois.