Neuf citoyens sur dix se sentent en sécurité à Sherbrooke

Le conseil municipal de la Ville de Sherbrooke a pris connaissance des résultats d’une enquête statistique menée par la Division du perfectionnement des ressources humaines de Statistique Canada portant sur le sentiment de sécurité de la population sherbrookoise et son niveau de satisfaction envers les services offerts par le Service de police de Sherbrooke (SPS).

Cette étude réalisée en juin 2010 dans le cadre d’un projet de formation du personnel de Statistique Canada auprès de 840 ménages sur le territoire de Sherbrooke permet d’apprendre notamment que 90 % des personnes interrogées se sentent en sécurité dans leur ville et perçoivent la criminalité comme étant peu fréquente ou inexistante.

« C’est la première fois que nous avons un portrait d’ensemble de la situation. Cette étude nous permettra maintenant de mieux cibler nos interventions », a expliqué M. Pierre Boisvert, président du comité de la sécurité publique de la Ville de Sherbrooke.

Éléments prioritaires

Les citoyennes et les citoyens interrogés ont par ailleurs identifié cinq points sur lesquels ils souhaiteraient que le SPS consacre des ressources et des efforts particuliers dans l’avenir. Il s’agit de la lutte contre la drogue, la criminalité juvénile, les crimes de violence, les crimes contre la propriété et le crime organisé.

L’analyse a également démontré que 70 % des résidents se sentent en sécurité dans leur quartier. Ce sentiment de sécurité grimpe à 78 % en ce qui a trait aux endroits publics. De plus, 75 % des personnes âgées se sentent en sécurité de marcher seules dans leur quartier.

Par ailleurs, en plus d’un taux de satisfaction de l’ordre de 89 % à l’endroit du Service de police de Sherbrooke (avec une pointe de 93,5 % dans l’arrondissement de Lennoxville), plus de 90 % des répondants estiment les problèmes de violence peu fréquents ou inexistants dans leur quartier, ce qui satisfait le directeur du SPS, M. Gaétan Labbé. « D’une façon générale, le sondage confirme que nous travaillons dans la bonne direction. Nous porterons une attention particulière à la présence policière dans les quartiers où on le réclame davantage et la surveillance de la vitesse dans les quartiers résidentiels sera l’une de nos priorités en 2011 », a souligné M. Labbé.

Comments are closed here.