Nouvelle réglementation sur les pesticides : une collaboration exemplaire entre la Ville de Sherbrooke et les applicateurs commerciaux

Soucieuse d’être un modèle en matière d’environnement, la Ville de Sherbrooke restreint graduellement l’utilisation de pesticides sur son territoire. Dorénavant, seuls les pesticides à faible impact pourront être appliqués à Sherbrooke. Pour assurer une période de transition, les autres pesticides seront néanmoins tolérés, cette année seulement, et ce, à compter du 8 septembre.

Cette nouvelle réglementation a été adoptée en mars 2015 par le conseil municipal. À la demande des élus, les représentants des centres de jardin et des applicateurs commerciaux ont ensuite été rencontrés à trois reprises pour comprendre leurs préoccupations. Les représentants choisis font partie de l’Association des services en horticulture ornementale du Québec (ASHOQ).

« Ces rencontres ont été extrêmement constructives et nous ont permis de créer des liens de collaboration », explique la présidente du comité de l’environnement, Christine Ouellet. « Nous désirions aller plus loin en matière de protection de l’environnement et de la santé de nos citoyens et nous devions avoir l’appui des entrepreneurs. Nous avons compris leur préoccupations et ils ont compris les nôtres », se réjouit la conseillère municipale.

Pour tenir compte des commentaires des représentants consultés, le conseil municipal a quelque peu modifié la réglementation en vigueur. Des vérifications inopinées peuvent maintenant être réalisées par la Ville. À la demande d’un inspecteur municipal, l’entrepreneur a l’obligation de localiser ses employés sur le terrain, et ce, afin que l’inspecteur puisse se rendre sur place et vérifier les produits utilisés.

L’application de pesticides interdits est par ailleurs passible d’une amende minimale de 500 $. Dorénavant, un citoyen faisant appliquer des pesticides par un tiers doit recourir aux services d’un entrepreneur disposant d’un permis municipal, sans quoi ce citoyen s’expose à une amende de 100 $. Un entrepreneur qui applique des pesticides sans détenir de permis municipal est quant à lui passible d’une amende minimale de 500 $.

Au cours des prochaines semaines, le nouveau Guide d’entretien pour une pelouse en santé sera distribué à tous les citoyens par la poste. Ce guide de 20 pages donne de précieux conseils aux Sherbrookois qui souhaitent obtenir une pelouse en santé sans recourir aux pesticides, en plus de les informer de la nouvelle réglementation sur les pesticides.

La Ville offrira également deux conférences gratuites pour aider les citoyens à faire la transition vers une pelouse en santé. Les conférences se tiendront le 25 mai, à 19 h, à la salle du Parvis (987, rue du Conseil) ainsi que le 26 mai, à 19 h 30, à la salle 003 du centre communautaire et culturel de l’arrondissement de Jacques-Cartier (2050, boul. de Portland).

Pour en savoir plus : sherbrooke.ca/pelouse