Quartier Well inc. : séance à huis clos

Dans le cadre du développement du Quartier Well inc., les élus municipaux et les élues municipales de Sherbrooke prendront connaissance des différents paramètres juridiques attachés à la proposition du consortium privé, formé du Fonds de solidarité FTQ, de SherWeb et du Groupe Custeau, lors d’un atelier de travail en huis clos, le lundi 12 février prochain.

Le maire de Sherbrooke, M. Steve Lussier, souligne : « Le comité exécutif et la direction générale s’entendent sur le fait que certains éléments ne peuvent être négociés sur la place publique à la suite de la proposition du consortium, reçue le 8 février à 14 h. Ce qu’il reste à présenter aux élus et aux élues sont les dispositions juridiques, le programme incitatif final et la ventilation précise des coûts liés aux travaux municipaux, soit le stationnement et la place publique. Cette ventilation des coûts ne sera pas présentée publiquement tant que les membres du conseil municipal ne se seront pas prononcés sur le projet. Ces données sont considérées comme stratégiques dans le cas où les élus et les élues choisiraient d’aller en appel d’offres pour la construction d’un stationnement et d’une place publique, au lieu de conclure une entente promoteur avec le consortium. »

Rappelons que le projet nécessite des investissements municipaux d’environ 26 M$ et des investissements privés projetés de 50 M$. Le projet comprend :

  • Stationnement de 715 cases (net) et 735 cases (brut)
  • Jonction de rues
  • Place publique d’environ 42 000 pi2
  • Une tour de 10 étages et une tour de six étages pour une superficie totale d’environ 200 000 pi2
  • Une passerelle entre les deux bâtiments
  • 60 logements

Le cadre financier pour les investissements municipaux, disponible sur sherbrooke.ca, reste toujours le même, c’est-à-dire environ 20 M$ pour la construction d’un stationnement de 715 cases. À ce montant s’ajoute également, comme indiqué dans le cadre financier, des investissements pour les études de mises en œuvre, les travaux de jonction pour les rues ainsi que la place publique. « Les membres du conseil municipal doivent avoir des discussions entre eux sur les paramètres juridiques qui conditionneront l’entente promoteur. Nous souhaitons aussi que les élus et les élues aient une compréhension commune des coûts ventilés des investissements municipaux. Le vote sur le projet du consortium est la prochaine étape », a expliqué M. Lussier.

Aucun commentaire
Partager

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.