Rapport annuel 2013 de l’ombudsman de Sherbrooke

Réunis en atelier de travail, ce lundi 12 mai, les élus ont assisté à une présentation du rapport annuel 2013 du bureau de l’ombudsman de Sherbrooke par la présidente de l’organisme, Mme Micheline Larouche.

D’entrée de jeu, le document, qui sera officiellement déposé au conseil municipal du 20 mai prochain, fait état d’une notoriété grandissante de ce jeune organisme créé en 2011. L’année dernière, l’ombudsman de Sherbrooke a en effet procédé à l’ouverture de 14 dossiers de plus qu’en 2012, soit 63 en 2013, par rapport à 49 lors de la première année complète d’activité.

Ayant accueilli 71 citoyens à ses bureaux, situés à même ceux de l’arrondissement du Mont Bellevue, l’ombudsman de Sherbrooke a aussi reçus 238 appels téléphoniques alors que son site Web a été visité à 1 050 reprises par 826 utilisateurs.

Selon le rapport, la majorité des dossiers soumis proviennent de résidents des arrondissements de Fleurimont, du Mont-Bellevue et de Rock Forest–Saint-Élie–Deauville. Compte tenu que chaque dossier est traité en toute confidentialité, le rapport se limite cependant à fournir des exemples de cas ayant été soumis à l’ombudsman. Ceux-ci concernent, entre autres, l’obtention de permis, des plaintes liées au mauvais voisinage, la circulation routière et la sécurité.

À l’instar de l’année précédente, le Service des infrastructures urbaines et de l’environnement, le Service de la planification et du développement urbain ainsi que le Service d’Hydro-Sherbrooke ont été les plus sollicités dans le cadre des activités de l’ombudsman. « La majorité des plaintes se règlent par la médiation et par l’intervention de la secrétaire générale », souligne par ailleurs le rapport.

Au cours de la dernière année, les commissaires-bénévoles, qui sont au nombre de dix, ont bouclé deux enquêtes, l’une amorcée en 2012 et une deuxième « regroupant sept dossiers concernant le même règlement », peut-on également lire dans le rapport, lequel fut accueilli avec le plus grand intérêt, notamment par le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny. Ce dernier, qui après avoir réclamé cet organisme pendant plusieurs années à titre de conseiller municipal, a amorcé sa création lors de son accession à la mairie de Sherbrooke, en novembre 2009.

Il est possible de consulter tous les rapports annuels du bureau de l’ombudsman de Sherbrooke en se rendant sur le site Web de l’organisme, ombudsmansherbrooke.ca.

Comments are closed here.