Rapport « Vivre avec l’hiver » : vers l’équilibre budgétaire malgré un hiver 2016-2017 très enneigé

La neige extrêmement abondante tombée lors du dernier hiver ne devrait pas avoir de répercussions sur le budget annuel de la Ville de Sherbrooke.

Les élus ont pris connaissance du septième rapport annuel Vivre avec l’hiver, qui présente les faits saillants des opérations de déneigement de l’hiver 2016-2017. En comparaison à la moyenne des cinq dernières années, il était tombé près de 50 pour cent plus de neige sur la région sherbrookoise.

Pour la saison 2016-2017, le dépassement budgétaire a été de seulement 2,4 pour cent sur un budget de 9,7 M$. Ce presque équilibre budgétaire a été rendu possible grâce à l’efficacité des opérations de déneigement, mais également grâce à l’arrivée de périodes de redoux en janvier et en février, au moment même où des opérations d’enlèvement de neige étaient sur le point d’être enclenchées.

En novembre et en décembre derniers, des chutes de neige plus importantes que la normale (102,9 cm comparativement à 70,3 cm en moyenne lors des cinq dernières années) et trois épisodes de verglas ont engendré des dépenses de 3,3 M$, alors que le budget était de 3,1 M$. Malgré tout, un surplus d’environ 500 000 $ a été enregistré pour l’année financière 2016, car les mois de janvier à avril 2016 avaient été très cléments.

Les quatre premiers mois de 2017 ont aussi connu trois épisodes de verglas ainsi que des précipitations de neige très importantes comparativement aux cinq dernières années (211,9 cm par rapport à une moyenne de 144,3 cm). À elle seule, la tempête des 14 et 15 mars avait laissé 44 cm. Les dépenses de déneigement de janvier à avril 2017 ont ainsi dépassé d’environ 50 000 $ le budget établi à 6,6 M $.

Si les conditions climatiques de l’automne 2017 sont dans les normales, les répercussions des activités de déneigement sur le budget 2017 de la Ville devraient être neutres, voire favorables.

Rappelons par ailleurs que le Service de l’entretien et de la voirie a réalisé trois projets pilotes au cours du dernier hiver, soit la levée de l’interdiction du stationnement lors de certaines nuits, l’utilisation d’un produit antigivrage composé d’extrait de betterave dégradé chimiquement ainsi que des modifications à la méthode d’enlèvement de la neige.

Aucun commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.