Semaine des rencontres interculturelles aux couleurs sherbrookoises

Comme partout au Québec, du 29 septembre au 5 octobre, se tiendra la Semaine des rencontres interculturelles. Cette année, la Ville de Sherbrooke et dix organismes partenaires ont voulu donner une saveur plus locale à cet événement et présentent la première Semaine sherbrookoise des rencontres interculturelles. Cette semaine a pour objectif de multiplier les espaces de rencontre, de discussion et d’échange pour contribuer à mieux vivre ensemble. Sous le thème « frontières abolies, cultures enrichies », ces organisations ont préparé une série d’activités comme des expositions, des causeries, des rencontres interculturelles et intergénérationnelles et même des dégustations de thé.

Toute la programmation est disponible au sherbrooke.ca/ssri.

« Les communautés culturelles ont toujours été importantes à Sherbrooke, qui est depuis fort longtemps une terre d’accueil privilégiée. C’est d’ailleurs une grande richesse pour notre communauté puisque l’apport des néo-sherbrookois permet d’élargir nos horizons autant sur le plan humain que sur le plan économique. Je souhaite aussi saluer le travail de tous les organismes participants, car c’est en travaillant ensemble et en mettant nos idées et nos efforts en commun que nous réussirons à mieux vivre ensemble », explique Annie Godbout, conseillère municipale et présidente du comité des relations interculturelles et de la diversité.

Cette semaine d’activités est tenue grâce à la participation des organismes suivants : la Fédération des communautés culturelles de l’Estrie, Soutien aux familles réfugiées et immigrantes de l’Estrie, Actions interculturelles de développement et d’éducation, la bibliothèque municipale Éva-Senécal, les AmiEs de la terre de l’Estrie, le Service d’aide aux Néo-Canadiens, La Société d’histoire de Sherbrooke, le centre culturel Pierre-Gobeil, le Centre Interculturel Peuplestrie Optimum et le Mouvement multiethnique de l’Estrie.

Comments are closed here.