Sherbrooke appuie le Regroupement pour un Québec en santé

Le conseil municipal a résolu, lors de sa dernière séance, d’appuyer le Regroupement pour un Québec en santé dans sa mission de prévention et de promotion de la santé.

La Ville de Sherbrooke se joint ainsi au plaidoyer du regroupement pour demander au gouvernement du Québec de poursuivre et d’intensifier ses investissements dans la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie tout en contribuant à la diminution de la consommation de produits qui nuisent à la santé des gens.

Par ce plaidoyer, développé en octobre dernier, il est demandé au gouvernement québécois d’augmenter la taxe sur le tabac afin de contribuer à la diminution du tabagisme et d’instaurer une taxe sur les boissons sucrées pour diminuer la consommation du sucre.

Enfin, le Regroupement pour un Québec en santé invite le gouvernement du Québec à investir ces nouveaux revenus dans la mise en œuvre d’un plan qui visera la création d’environnements favorables à l’intégration de saines habitudes de vie.

« Cette proposition s’arrime complètement aux efforts de la Ville de Sherbrooke pour offrir à sa population un milieu de vie sain et agréable. Elle s’inscrit d’ailleurs dans la continuité de la Charte des saines habitudes de vie qu’a adoptée la Ville de Sherbrooke avec l’Alliance sherbrookoise pour des jeunes en santé », indique Bernard Sévigny, maire de la Ville de Sherbrooke.

Par cette résolution, la Ville de Sherbrooke se joint aussi aux efforts de plusieurs municipalités québécoises qui ont déjà résolu de s’associer au Regroupement pour un Québec en santé. La résolution sera acheminée à M. Luc Fortin, député de Sherbrooke, à M. Carlos Leitao, ministre des Finances, à Mme Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et à M. Philippe Couillard, premier ministre du Québec.

Aucun commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.