Sherbrooke maintient son excellent bilan de consommation d’eau potable

Lors de sa dernière séance, le conseil municipal a adopté les résultats de la Division de la gestion des eaux à l’égard de la consommation d’eau potable sur son territoire. Le nombre de litres consommés par une personne chaque jour à Sherbrooke en 2015 était de 421 litres alors que les objectifs gouvernementaux fixés en 2012 en vue de l’année 2017 sont de 622 litres.

Ces résultats démontrent que Sherbrooke se situe à nouveau parmi les grandes villes les plus performantes du Québec à ce chapitre avec un écart inférieur de plus de 200 litres par personne par jour. Les données publiques disponibles pour 2014 sont d’ailleurs éloquentes.

Villes Litres / personnes / jour Perte d’eau (%)
Laval 512 31,8
Lévis 398 30,1
Longueuil 588 28,9
Montréal 892 33,2
Québec 450 21,4
Saguenay 557 28,9
Sherbrooke  409 7,2
Terrebonne 387 4,7
Trois-Rivières 415 19,8
Gatineau Données non disponibles en date du 14 juillet 2016

Par ailleurs, la Ville de Sherbrooke améliore ses performances, déjà excellentes, en ce qui a trait aux pertes potentielles d’eau potable. Les résultats ci-dessous en font foi.

  2015 2014 2013 Objectif selon la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable
Taux de fuite (m3/km/jour) 4,3 5,5 11,4 15
Perte d’eau (%) 5,8 7,2 15,7 20

« Encore une fois cette année, nous avons toutes les raisons d’être fiers de ces résultats exemplaires. Ceux-ci nous prouvent que nous avons raison d’investir près de 4 M$ par année dans l’entretien et la mise à niveau de notre réseau d’aqueduc. Cela nous permet de réduire le gaspillage d’une précieuse ressource tout en optimisant le développement urbain de notre ville », souligne M. Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke.

Pour maintenir ces bons résultats, les Sherbrookois doivent cependant faire leur part en respectant notamment la réglementation en vigueur en matière d’arrosage extérieur. L’arrosage des pelouses avec un pistolet d’arrosage, un arroseur ou un arrosoir est autorisé uniquement les dimanches et les mercredis, entre 20 h et 23 h. « En période prolongée de sécheresse, comme c’était le cas depuis plusieurs semaines, la pelouse entre en dormance et devient jaune afin de mieux résister au stress. Elle n’est pas morte et elle n’a pas besoin d’arrosage supplémentaire. Elle reverdira avec la pluie », rappelle M. Michel Cyr, chef de la Division de la gestion des eaux.

Rappelons qu’en 2011, le gouvernement du Québec a adopté la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable. Déjà à cette époque, la Ville de Sherbrooke présentait de très bons résultats en termes d’unités de consommation, de perte d’eau et de taux de fuite, comparativement aux autres villes dont la population dépasse les 100 000 habitants.

Aucun commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.