Sherbrooke poursuit la lutte contre la berce du Caucase

La Ville de Sherbrooke a accordé un contrat à une firme externe spécialisée en contrôle écologique des espèces végétales indésirables afin de poursuivre l’éradication de la berce du Caucase, cette plante envahissante dont la sève peut provoquer des brûlures du 2e ou du 3e degré.

Au cours des dernières semaines, près d’une dizaine de sites où la berce du Caucase est présente ont été répertoriés sur le territoire de Sherbrooke. On trouve surtout cette plante sur des terrains résidentiels et dans quelques fossés routiers situés en zone rurale.

La Ville de Sherbrooke invite d’ailleurs les citoyens à composer le 819 821-5858 pour signaler la présence de cette espèce. Une équipe municipale se rendra sur place pour confirmer qu’il s’agit bien de la berce du Caucase et, le cas échéant, elle communiquera les coordonnées à la firme spécialisée qui pourra procéder à une première opération menant à son éradication complète.

La procédure pour éradiquer cette espèce envahissante est assez complexe et la Ville de Sherbrooke recommande de faire appel à ses services afin d’éviter toute blessure ou propagation de l’espèce.

À propos de la berce du Caucase

La berce du Caucase est originaire d’Asie. D’une hauteur variant de 1,5 mètre à 5 mètres, sa tige peut atteindre un diamètre de 10 cm. Elle présente des fleurs blanches formant un bouquet. Pour en connaître davantage au sujet de cette plante envahissante et de la procédure pour s’en défaire, consultez sherbrooke.ca/eee.

Aucun commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.