Un tandem pour contrer la détresse psychologique

Saviez-vous qu’à Sherbrooke, les problèmes de santé mentale mobilisent un nombre important de ressources, aussi bien sociales, médicales que policières? En effet, en 2015 et en 2016, plus de 4 000 visites de personnes présentant des problèmes de santé mentale ou psychosociaux ont été enregistrées à l’urgence de l’Hôtel-Dieu. Du côté d’Urgence-Détresse, plus de 3 700 appels ont été compilés.

C’est ce contexte qui a justifié la création, en mai 2016, de l’Équipe mobile d’interventions psychosociales (ÉMIP). Formée d’un travailleur social et d’un patrouilleur du Service de police de Sherbrooke, cette équipe, en poste deux soirs par semaine, intervient auprès de personnes aux prises avec des problèmes conjugaux ou socioéconomiques, des idées suicidaires ou des troubles de santé mentale.

En six mois, l’ÉMIP a accompagné 115 personnes vulnérables en situation de crise ou de détresse, évitant le transport aux urgences de 21 personne. Devenu indispensable sur le terrain, le travail en amont de cette équipe a été reconduit pour une année et on projette d’élargir ses interventions. C’est à suivre!

Un commentaire
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.