Valeur des permis de construction et des certificats d’autorisation, retour à la normale après des années records

Après des années records quant au nombre et à la valeur des permis de construction et des certificats d’autorisation émis par la Ville, c’est un retour à la normale en 2013, avec une valeur de 333 M$, comparativement à 395 M$ pour 2012.

« Il s’agit tout de même d’investissements appréciables dans le milieu », note le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny. « D’ailleurs, la catégorie industrielle dépasse les valeurs de 2012, avec une hausse de 19 % », précise-t-il.

Six permis furent en effet émis pour des constructions neuves et quinze pour des agrandissements dans cette dernière catégorie, selon le rapport annuel déposé par la Section des permis et de l’inspection du Service de la planification et du développement urbain de la Ville de Sherbrooke.

Catégorie industrielle : 12,5 M$

Tous les permis figurant dans la catégorie industrielle représentent une valeur totale de plus de 12,5 M$, attribuable à trois grands projets : l’usine de Béton Royal 2000, rue Hector-Brien (1,5 M$), l’usine de Neptune (1,4 M$) et l’usine Métozac, rue Joseph-Latour (1,2 M$).

En fait, la baisse de valeur la plus importante par rapport à l’année record de 2012 figure dans la catégorie commerciale, marquée par une chute de 36 %, avec une valeur totale de 53 M$ en 2013, par rapport à 84 M$ en 2012. Notons toutefois des investissements importants du côté de Target, au Carrefour de l’Estrie (7,7 M$), du Marché d’alimentation Métro, à la Plaza de l’Ouest (3,8 M$) et chez le concessionnaire Audi, du boulevard Bourque (3,3 M$).

Le secteur institutionnel est également marqué par une baisse de la valeur totale des permis, qui s’élève tout de même à 71 M$ pour 2013, par rapport à 92 M$, en 2012. En 2013, les principaux projets de construction et d’agrandissement chez les grandes institutions sont attribuables à l’Université Bishop’s (centre sportif), à la Ville de Sherbrooke (usine J.-M.-Jeanson) et au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (projets divers).

Par ailleurs, après une année particulièrement faste en 2012, avec l’émission de 806 permis pour de nouvelles constructions résidentielles, d’une valeur de 170 M$, 2013 a connu une baisse de valeur de 9 %, avec l’émission de 567 permis pour des projets d’une valeur de 154 M$. Dans les faits, il s’agit d’une centaine d’unités de logement en moins pour l’année dernière (1 329), par rapport à 2012 (1 430).

Enfin, tant au point de vue du nombre de permis qu’au chapitre de la valeur de ces derniers, l’arrondissement de Rock Forest–Saint-Élie–Deauville a enregistré la plus grande part, immédiatement suivi de l’arrondissement de Fleurimont. Viennent ensuite les arrondissements de Jacques-Cartier, du Mont-Bellevue, de Lennoxville et de Brompton.

Comments are closed here.