Vers blancs dans la pelouse : rappel des bonnes pratiques de contrôle

JBM002429

Devant les nombreuses interrogations soulevées par la présence de vers blancs dans les pelouses ce printemps, la Ville de Sherbrooke rappelle à la population que comme ces larves sont sur le point de se transformer en adulte, les traitements sont généralement inutiles à cette période de l’année.

Ainsi, même si le pesticide de la marque Merit est disponible en vente libre, son application sur le territoire sherbrookois n’est pas autorisée en raison de son impact sur les abeilles.

Par ailleurs, pour agir efficacement, le traitement aux nématodes, de minuscules vers qui parasitent les vers blancs, doit être fait au mois d’août en suivant rigoureusement les étapes d’application.

En tout dernier recours, un seul pesticide de synthèse peut exceptionnellement être utilisé par une entreprise autorisée par la Ville de Sherbrooke. Ce traitement demeure par ailleurs préventif.

Pour le moment, les citoyens peuvent réparer les trous creusés dans la pelouse par les petits animaux en quête de larves. Pour ce faire, ils peuvent étendre une mince couche de compost aux endroits dénudés et réensemencer la pelouse en utilisant un mélange de graminées et de trèfle.

Rappelons qu’une pelouse diversifiée et tondue à une hauteur de 8 cm (3 pouces) possédera un système racinaire plus développé et résistera mieux aux dommages causés par les vers blancs plus tard dans la saison.

Pour obtenir d’autre renseignements au sujet des vers blancs ou des méthodes d’entretien pour une pelouse en santé, les citoyens peuvent consulter le sherbrooke.ca/pelouse.

2 commentaires
Partager
Share on FacebookTweet about this on Twitter

Alexandre Demers

Bonjour. En fin de communiqué, vous indiquez qu’une « pelouse diversifiée et tondue à une hauteur de 8 cm (3 cm) possédera un système ». Petite erreur d’unité, on devrait lire « 8 cm (3 pouces) ».

Merci de rappeler à la population certains éléments de base sur le contrôle des vers blancs et sur les moyens de palier aux dégâts de leur alimentation et de ceux de leurs prédateurs.

Cependant, je suis surpris que vous ne mentionniez ni dans le communiqué ni au lien sherbrooke.ca/pelouse comment contrôler l’insecte adulte, c’est-à-dire le scarabée japonais. Son contrôle est plus facile et efficace dans sa phase adulte qu’à l’état de larve. Les pièges à phéromones sont très efficaces pour attirer les adultes dans un contenant dont ils ne peuvent s’échapper. Si les citoyens deviennent nombreux à les utiliser, il y aura moins de reproduction, moins de dommage aux pelouses (nourriture des larves), moins de dommage aux plates-bandes (alimentation des adultes), et ultimement ce sera une meilleure pratique afin de conserver le bon état des pelouses et autres plantes en limitant le recours aux « autres » moyens de contrôle.

Laissez un commentaire

La Ville se garde le droit de modérer les commentaires. Un délai de 24 h est requis avant l’affichage du commentaire.