Vivre avec Minet… et ses griffes!

Le dégriffage, pratique à tendance nord-américaine, est légal au Canada et aux États-Unis, mais toutefois interdit dans plus de 29 pays d’Europe parce que jugé mutilant. Si vous songez à faire dégriffer votre chat, voici quelques renseignements importants à connaître pour prendre une décision éclairée.

Le dégriffage consiste à amputer entièrement la dernière articulation de la patte, là où la griffe prend racine; chez l’humain, cela équivaut à retirer la phalangette. De plus, cette intervention peut, comme pour toute amputation, causer douleurs fantômes, hémorragies, boiteries chroniques et infections.

Les griffes… naturellement!
Les griffes font partie intégrante de l’anatomie du chat; elles sont essentielles à l’expression de ses comportements naturels. Utilisées pour se défendre et pour chasser, elles jouent aussi un rôle important dans l’équilibre et le déplacement de l’animal. Sans griffes, le chat, privé de ses défenses, peut de plus devenir anxieux : malpropreté, agressivité, morsures et isolement pourront surgir.

« Faire ses griffes » est inné chez le chat. Il marque ainsi son territoire de façon visuelle, sonore et olfactive, élimine la gaine extérieure qui s’abîme (manucure féline) et étire ses muscles ainsi que sa colonne vertébrale pour se détendre. Les griffades sont donc un rituel nécessaire à son équilibre physique, émotionnel et mental.

La gestion des griffades
Assurez-vous d’abord de tailler les griffes de votre chat au moins deux fois par mois, puis récompensez-le après la coupe pour agrémenter l’expérience. Selon ses préférences (griffage vertical ou horizontal et type de matériel), disposez un ou plusieurs griffoirs (ou arbres à chat) près de ses aires de repos, des lieux de passage et des objets à protéger.

Au début, votre chat peut être tenté de griffer tout ce qui lui tombe sous la patte. Le temps qu’il apprivoise son griffoir ou son arbre, protégez les surfaces interdites en les vaporisant d’un répulsif à chat, ou en les recouvrant d’un ruban adhésif à double face ou d’un tissu au maillage distendu; cela rendra l’expérience désagréable. Près des plantes, des rideaux, des bibelots et des portes, installez un répulsif mécanique (détecteur de mouvements sonore, avec ou sans jet d’air comprimé). De plus, offrez à votre chat une vieille couverture, qu’il pourra pétrir à souhait au lieu de s’en prendre à toute autre surface moelleuse.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à communiquer avec la SPA de l’Estrie, au 819 821-4727.

Comments are closed here.