Voitures électriques : quand économie rime avec écologie

Depuis son origine, l’automobile est synonyme de liberté et de possibilités. Malheureusement, de nos jours, ces voitures, bien que pratiques, s’emparent d’une partie importante de notre portefeuille en essence et en entretien. Dépendance de notre époque, le pétrole est à la source de bien trop de malheurs : problèmes de santé, désastres, guerres et pollution. Les temps changent et une belle occasion se présente pour se sevrer du pétrole : la voiture électrique.
Logo-VE1

 

 

 

Anciennement considérée comme une curiosité, elle est maintenant prête à se faire apprivoiser par le grand public. Les barrières à son adoption (autonomie, coûts et choix limité) sont en voie de disparition. La batterie, le réseau de bornes publiques et le nombre de modèles disponibles s’améliorent à grande vitesse. Souvent perçue comme une deuxième voiture idéale, elle peut désormais devenir la voiture principale décuplant les économies.

Quelques faits sur la voiture électrique

  • Recharges majoritairement effectuées à la maison pour environ 1 $ d’électricité.
  • Réseau de plus de 600 bornes publiques.
  • Recharge rapide en 30 minutes.
  • Rabais gouvernemental de 8 000 $ lors de l’acquisition.
  • Remboursement provincial de 50 % du coût de la borne de recharge et de son installation et remboursement additionnel d’Hydro-Sherbrooke de 500 $.
  • Garantie de huit ans sur la batterie.

Venez en apprendre plus et posez vos questions sur la voiture électrique pendant une soirée d’information.

Voitures électriques
Le mardi 28 juillet, à 19 h
Bibliothèque municipale Éva-Senécal, salle 3

Cette initiative est réalisée grâce à la participation du Service de des infrastructures urbaines et de l’environnement ainsi que l’Association des véhicules électriques du Québec.

Comments are closed here.